AU CONTACT HUMAIN


image_pdfimage_print
Il y a quelques mois, Thomas, 22 ans a choisi dese lancer dans l’aventure Service Civique. Après un Bac Scientifique et deux ans de DUT en faculté de chimie qui ne l’ont pas convaincus, il a tenté le concours de la gendarmerie dans le but de s’orienter vers un métier au relationnel majeur. C’est finalement le Service Civique intergénérationnel qui lui a permis de nouer ce lien au travers d’un véritable engagement. Après s’être renseigné sur le dispositif via la plate-forme en ligne, il a signé en décembre un contrat de 8 mois pour une mission répartie entre trois structures. D’abord en lien avec la Mairie d’Arras, ils étaient, avec d’autres jeunes volontaires, chargés d’aider et d’accompagner les personnes âgées faisant leurs courses sur le marché le samedi matin. Par ailleurs, avec l’association Agir ABCD, il réalisait des visites de convivialité avec son binôme dans le but de rompre l’isolement de certaines personnes âgées. Mais c’est principalement au sein de l’EHPAD Sainte Camille que Thomas a pu développer de nombreux projets. « On intervenait en soutien à l’animatrice de l’EHPAD lors des différents ateliers bricolage, pâtisserie, jeux, sport, etc… mais j’ai pu développer un projet d’initiation à l’informatique pour les résidents. J’ai remarqué que pour beaucoup l’utilisation d’internet et de l’ordinateur restait encore compliquée , et j’ai proposé l’idée des ateliers informatiques. En fonction des besoins de chacun, j’ai pu leur apprendre à faire leurs démarches administratives en ligne, pour les impôts par exemple, à utiliser Youtube pour regarder des vidéos ou des reportages, à aller sur internet ou à utiliser une boîte mail. Pour certains, leur famille vit loin, parfois à l’étranger, donc ils ont pu apprendre à utiliser Skype pour les voir et leur parler plus souvent. Il y avait une résidente qui avait des difficultés à s’exprimer. Elle a pu s’initier à utiliser le traitement de texte pour faciliter la communication. Il y avait une bonne ambiance. Les gens étaient contents de nous voir à l’EHPAD, ils nous réclamaient. Ça les changeait, c’était nouveau et on leur apportait des choses différentes. » Thomas, le 11/01/19 Depuis la fin de sa mission, Thomas a eu l’occasion de retourner à l’EHPAD pour partager un temps de convivialité avec les résidents sans perdre le lien qui a pu se créer lors de son engagement qui l’a conforté dans son idée de s’orienter vers un métier où le relationnel est important. « Depuis la fin de mon contrat le 4 août, je suis rentré en Garantie Jeunes et j’ai trouvé un CDD en Finances Publiques à Lille qui vient juste de se terminer. Le Service Civique m’a permis d’améliorer mon estime de moi et je sais que je veux conserver le contact humain dans mon projet professionnel. Je vais bientôt m’inscrire à différents concours d’État dans l’administration publique et l’éducation nationale, et il y a aussi une offre d’assistant technique au Portugal à laquelle je réfléchis. » Thomas, le 11/01/19